1 organisation : test

Bourses d’études supérieures du Canada Vanier 2020 – deux étudiantes de l’Observatoire se démarquent

Signe que la relève est non seulement présente mais aussi remarquable au sein de l’Observatoire en justice et santé mentale, deux candidates au doctorat membres de l’équipe sont parmi les récipiendaires des prestigieuses bourses d’études supérieures du Canada Vanier 2020.

Marichelle Leclair, sous la direction d’Anne Crocker, reçoit le soutien du programme de bourses Vanier des Instituts de recherche en santé du Canada pour son projet intitulé Trajectoires d’utilisation de services de santé mentale et physique dans la communauté par les personnes déclarées non criminellement responsables pour cause de troubles mentaux.

Geneviève Nault, sous la direction de Katharine-Larose Hébert, reçoit le soutien du programme de bourses Vanier du Conseil de recherche en sciences humaines pour son projet intitulé Valorisation des savoirs marginalisés : Étude des pratiques et retombées des tribunaux de santé mentale au Québec à partir de la perspective des personnes qui y sont soumises.

Félicitations à nos récipiendaires ! Nous savons que la recherche repose entre bonnes mains.

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

Adoption du projet de loi n° 32 pour adapter le système judiciaire aux clientèles vulnérables

La ministre de la Justice et procureure générale du Québec Sonia Lebel a annoncé hier l’adoption du projet de loi n° 32 prévoyant des mesures d’adaptabilité du système judiciaire aux clientèles vulnérables. Cette loi aura en outre un effet d’encadrement sur les programmes d’accompagnement en justice et santé mentale, les programmes de traitement de la toxicomanie à la cour et d’autres mesures ciblant des groupes de personnes présentant des vulnérabilités psychosociales ou autres sur le territoire du Québec.

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

Audrey-Anne Dumais-Michaud intègre l’Observatoire comme membre chercheur régulier

Nous avons le plaisir d’annoncer l’intégration officielle d’Audrey-Anne Dumais-Michaud au sein du groupe de chercheurs membres réguliers de l’équipe.

Mme Dumais-Michaud s’était jointe à l’Observatoire en 2018 alors qu’elle terminait son doctorat en sociologie et effectuait son stage post-doctoral. Sa vive contribution au développement et au déploiement de divers projets de recherche porteurs pour l’équipe a rapidement été remarquée. Son apport à l’enrichissement de la programmation de l’équipe est continue et ne fait aucun doute.

Elle s’intéresse en particulier aux personnes vulnérables et aux situations qui caractérisent leur parcours, notamment quant aux services de santé et sociaux et aux parcours judiciaires, de même qu’aux dispositifs et aux pratiques de régulation qui y sont associés.

Elle occupe depuis janvier 2020 un poste de professeure au département de travail social de l’Université du Québec en Outaouais et nous avons pu récemment officialiser son intégration comme chercheur universitaire dans l’infrastructure de recherche de l’Observatoire.

Nous sommes heureux de pouvoir compter sur ses connaissances et sa force de travail exceptionnels pour les années à venir.

 

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

Bourses de l’Observatoire, félicitations à nos récipiendaires

Fidèle à son engagement de soutenir la relève et, en particulier, les étudiants sous la direction de membres réguliers de l’équipe, l’Observatoire interdisciplinaire de recherche en justice et santé mentale est heureux de contribuer au financement de projets de recherche étudiants touchant en lien avec la thématique de l’équipe.

Après avoir reçu plusieurs candidatures, les projets d’étudiants de deuxième et troisième cycles universitaires suivants se sont démarqués. Les évaluateurs n’ont pas eu la tâche facile, compte tenu de la force des candidatures présentées à ce concours, et aussi est-il essentiel de remercier et de féliciter tous les candidats.

Récipiendaires de la bourse de l’Observatoire en justice et santé mentale 2019

    Étudiants de 3e cycle

Gabrielle Dupont, sous la direction de Line Leblanc, candidate au doctorat en psychologie cheminement professionnel (UQO), pour son projet d’Enquête auprès des services de police du Québec pour documenter les initiatives en matière de sécurité communautaire.

Marichelle Leclair, sous la direction d’Anne Crocker, candidate au doctorat en psychologie (UdeM), pour son projet intitulé Utilisation des soins en santé mentale par les personnes déclarées non criminellement responsables pour cause de troubles mentaux : profils d’utilisation et impact des interruptions de traitement.

Daphné O’Hara, sous la direction de Joao Da Silva Guerreiro, candidate au doctorat continuum d’études en psychologie (profil intervention, UQÀM), pour son projet intitulé Attitudes des intervenants en psychiatrie légale à l’égard de l’automutilation exercée chez les femmes.

Étudiants de 2e cycle

Marjolie Latulippe, sous la direction d’Anne Crocker, étudiante à la maîtrise en criminologie (UdeM), pour son projet intitulé Facteurs associés à l’aggravation de la judiciarisation, de l’arrestation, de la mise en accusation, chez les premiers utilisateurs de services en santé mentale.

Clara Lessard-Deschênes, sous la direction de Marie-Hélène Goulet, étudiante à la maîtrise en Sciences infirmières, pour son projet intitulé La relation thérapeutique infirmière-patient en contexte.

Mathieu Rochefort, sous la direction de Yanick Charette, étudiant à la maîtrise sur mesure en Criminologie (Université Laval), pour son projet intitulé Analyse du réseau des organismes impliqués avec les participants des tribunaux de santé mentale au Québec.

Félicitations à tous!

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

Projet d’évaluation des PAJ-SM

Rassemblés autour de l’Observatoire en justice et santé mentale, 11 chercheurs universitaires font équipe pour procéder à une étude sur les Programmes d’accompagnement en justice et santé mentale en opération au Québec. Le projet de recherche est d’une durée prévue de deux ans et demi. Il s’effectuera en partenariat, et grâce au soutien, du ministère de la Justice du Québec.

Le but du projet est de documenter les programmes et protocoles d’accompagnement multidisciplinaires en justice et santé mentale (PAJ-SM) sur l’ensemble du territoire québécois. Il s’agit en outre d’évaluer les processus et les effets de la participation aux PAJ-SM sur les trajectoires de services et de soins des personnes en situation de vulnérabilité psychosociale. Le projet sera déployé en diverses régions du Québec. Les activités du groupe de recherche seront coordonnées depuis le laboratoire de recherche de l’Observatoire, situé à l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel.

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

L’observatoire – coup de coeur du ministre 2018

L’Observatoire interdisciplinaire de recherche en justice – santé mentale s’est vu décerner une reconnaissance de marque, soit la mention spéciale Coup de coeur du ministre, remise par le ministre de la Santé et des services sociaux, Gaétan Barrette, à l’occasion de la cérémonie de remise des 35 e Prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux. La remise des prix avait lieu le 31 mai 2018, à Québec.

Les prix d’excellence du réseau visent à récompenser les meilleures initiatives mises en place au profit des populations desservies et de la collectivité. L’équipe est fière de recevoir cette reconnaissance et tient à remercier tous ses partenaires et collaborateurs qui ont contribué – et contribuent – à son succès.

 

 

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

L’Observatoire récipiendaire d’une subvention d’équipe

L’Observatoire en justice et santé mentale obtient le soutien financier du fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC).

Les membres réguliers, chercheurs et collaborateurs de l’Observatoire ont reçu une réponse positive après avoir soumis leur candidature au programme de soutien aux équipes du FRQSC. L’Observatoire s’inscrit ainsi dans la suite logique des regroupements de chercheurs (notamment l’équipe Vulnérabilité, intégration sociale et violence, VISEV, et l’équipe Intersectorialité, déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement, Interteddi) s’étant spécialisées par le passé dans la réponse aux comportements et aux trajectoires problématiques des personnes aux interfaces de la santé mentale, la justice et la sécurité.

Le financement facilitera le déploiement d’activités de recherche et d’activités de transfert et de mobilisation des connaissances sur ses trois axes de recherche dominants jusqu’en 2022.

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

Mise en ligne du répertoire de programmes, d’initiatives et de ressources

Notre répertoire de programmes de déjudiciarisation et d’alternatives à l’incarcération est en cours de réalisation. Sa mise en ligne se fera sur une base continuelle. Le répertoire vise à recenser les programmes, protocoles et initiatives d’accompagnement et d’adaptabilité à la cour sur le territoire québécois. Il sera composé de fiches sur les programmes d’accompagnement en justice et santé mentale (PAJ-SM) et autres programmes et protocoles apparentés établis dans les régions et localités spécifiques, décrivant les modalités et fonctionnement des programmes et protocoles.

egratton

Jean-Philippe Gagnon (TEST)

jpgagnon

Liste des programmes d’accompagnement en justice – santé mentale du Québec

Cartographie

Quoi de neuf ?

Événements

Suivez-nous sur Twitter